Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"I am a Bondurant. We don't lay down for nobody"

Capture d’écran 2012-08-31 à 15.19.18.png

Grosse claque que le film "Des Hommes sans Loi" (Lawless) et que je vous invite à voir à tout prix dès sa sortie (le 12 septembre). Le film se déroule dans l'Amérique des années 30, à l'époque de la prohibition et forcément, les amoureux de ce genre de période vont adorer...d'autant plus qu'il s'agit ici de l'histoire vraie d'une famille de Truands confrontée à des hommes de loi légèrement corrompus...

hardy-chastain-lawless.jpeg


Mitraillettes, vieilles Ford, costumes et autres robes d'époque : le film est un régal pour les yeux et l'ambiance est absolument parfaite. L'intrigue est vraiment très simple, mais bien tenue, et les personnages évidemment hauts en couleurs. La seule remarque "pseudo" négative que je pourrais émettre à propos des personnages est qu'ils manquent un peu de nuance. Il y a le la brute, le calme, le méchant diabolique et la chiffe molle. Mais bon, comme leurs rôles et jeux sont parfaits, je trouve qu'on s'en fiche un peu de cette simplicité. Après tout, on va au cinéma pour l'histoire, pas forcément pour la psychanalyse qui l'accompagne ! Le mot de la fin est dédié à "Forrest Bondurant", qui est l'âme de ce film, un ours au grand coeur qui est absolument increvable (impossible d'en dire plus sans spoiler), dont le râle/marmonnement est absolument mythique et qui ne sait pas s'y prendre avec les femmes...

 

Lien permanent Catégories : Cinéma 2 commentaires

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel